L’éducation est un droit fondamental.

Pour cette raison, nous nous engageons. 

Toute personne vivant en Suisse, indépendamment de son statut de séjour, devrait pouvoir s’instruire, se former, se perfectionner, trouver un emploi correspondant à ses capacités et être en mesure de façonner sa vie de manière autodéterminée dans le cadre de son potentiel individuel. Il s’agit d’une éducation pour toutes et tous qui repose sur l’égalité des chances.

Signez maintenant la pétition et partagez le lien via les médias sociaux ou par e-mail. Merci!

Sur le site officiel de la campagne «L’éducation pour tous – maintenant», nous vous informons régulièrement des événements prévus et des contributions des médias.

Les exilé-e-s prennent la parole

Dans la vidéo (en allemand), 13 personnes réfugiées parlent de leurs expériences avec le système d’éducation et d’intégration ici en Suisse. Ces portraits émouvants illustrent pourquoi l’éducation pour toutes et tous est si importante.

16:30′ Nusret a étudié le droit en Turquie et en Australie et a travaillé comme procureur. Ici, en Suisse, il a suivi le programme d’auditeurs libres de l’université de Zurich, mais son diplôme n’est pas reconnu.

Nous demandons:

La Confédération, les cantons et les hautes écoles doivent veiller à ce que les personnes exilées arrivant avec une bonne formation

  • soient soutenues dans l’accès aux hautes écoles
  • et que leurs diplômes soient mieux reconnus. (Pétition, point 5)
L’association « Education pour toutes et tous – maintenant! »

Les membres fondateurs sont les organisations SSP, Sosf et VSS-UNES-USU, ainsi que de personnes expertes du domaine.

Le comité est composé de Amel Bouchiba (experte), Amanda Ioset (sosf, co-direction), Stéphanie Nagy (sosf), Johannes Gruber (SSP, co-direction), Sabine Zurschmitten (UNES, «Perspectives-Études»), Bettina Looser (experte, HEP Schaffhouse), Urs Loppacher (SSP) et Markus Truniger (SSP).

zusätzliche Sprachen »