Q&R Finances

Les études et la préparation aux études coûtent cher. Tu trouveras ici les informations nécessaires pour répondre aux questions suivantes :
- Quels sont les frais que tu peux devoir assumer;
- Comment élaborer un budget;
- Quelles sont les possibilités de financement des études.
  • Prix : combien coûtent des études ?

    En fonction de si tu loges chez tes parents ou non, de la Haute école que tu fréquentes et de ton temps de trajet, le prix des études ne sera pas le même. Tu dois prendre en compte ces coûts : si tu habites chez tes parents, ce sera moins cher. Pour vivre, tu devras payer en moyenne 800 à 1500 francs par mois. Si tu habites à l’extérieur, ce sera 1500 à 2400 francs par mois. Si tu as une famille et dois subvenir aux besoins d’enfants ou d’autres membres de la famille, les frais seront bien sûr un peu plus élevés. Ces secteurs sont des postes de dépense :

     

    • Etudes

      Taxes d’études

      Matériel pour les études

    • Vie

      Logement et loyer 

      Nourriture et ménage

      Habits et hygiène 

      Assurances, santé, impôts  frais de transport 

      Loisirs, téléphone portable, Internet.

       

       

  • Établir un budget

    Un budget fournit un aperçu de l’argent que tu as à disposition et des frais que tu dois payer chaque mois. Les informations concernant le montant que tu peux dépenser t’aident à prendre les bonnes décisions sur la manière dont tu organises ta vie. Tu trouveras ici des informations et des formulaires pour établir ton propre Budget.

  • Que coûte la préparation aux études ?

    Les frais dépendent de ta situation personnelle. Tu trouveras ici une liste des frais à clarifier. Vérifie (par exemple au moyen de check-lists) quels sont les coûts auxquels tu devras faire face.

    Langue : Cours, test, diplôme / frais de transport / frais pour des documents authentifiés / frais pour des traductions certifiées / frais pour des examens ECUS / frais pour la préparation ECUS / la préparation en particulier prend généralement beaucoup de temps.

     

  • Combien coûte une traduction officielle ?

    De nombreux services de traduction proposent d’établir un devis au préalable. On peut donc demander combien une traduction ou une traduction certifiée va coûter. Les offres sont en principe faites pour des documents en particulier. Tu devrais joindre à ta demande par e-mail un scan des documents à traduire. Pour avoir une idée des tarifs : une traduction officielle certifiée par un notaire, à partir d’une langue non européenne, peut coûter aux environ de 150-250 francs la page. Des frais s’ajoutent pour chaque page supplémentaire.

  • Coût d’une copie authentifiée

    Les coûts d’une authentification, donc de l’apposition d’un sceau officiel, varient entre 10 et 20 francs. S’il y a plusieurs pages dans un même document, un montant d’environ 5 francs par page se rajoute en général. On paie un tarif par authentification. Le prix augmente donc si les documents ne peuvent pas être authentifiés ensemble (par ex. si tu as besoin d’une copie authentifiée de tes notes de bachelor et d’une copie authentifiée de ton certificat de maturité).

  • Combien coûte un certificat de langue ?

    Le coût des certificats de langue reconnus par les Hautes écoles peut varier grandement. Il faut compter 200 à 300 francs pour le test. Certaines Hautes écoles (par ex. l’Université de Zurich) proposent leurs propres examens de langue, qui sont un peu moins chers que les tests externes.

  • Frais pour l'examen complémentaire ECUS

    Pour l’ensemble de l’examen complémentaire, une année de préparation à Zurich coûte environ 20 000 francs, à Genève environ 7000 à 8000 francs. L’examen ECUS lui-même coûte environ 1000 francs.

  • Frais de transport

    Sur www.cff.ch, tu peux voir les prix des billets et abonnements. Tu peux ainsi calculer la variante la plus avantageuse pour toi. Si l’aide sociale ne peut pas prendre en charge tes frais de transport, il existe des fondations privées auxquelles tu peux adresser une demande de financement.

  • Frais durant les études
    • Combien coûtent les taxes d’études ?

      Les taxes d’études varient en fonction de la Haute école que tu souhaites fréquenter. Les Hautes écoles privées ont souvent des taxes semestrielles un peu plus élevées. Les taxes d’études sont payées par semestre. Tu paieras donc le montant deux fois dans l’année. Les taxes d’études doivent généralement être payées avant le début du semestre. Après ton admission, tu recevras une facture que tu devras payer avant le début de tes études.

      • Lien swissuniversities Aperçu des taxes d’études

      Dans certaines Hautes écoles, les taxes d’études sont différentes pour les étudiants suisses ou étrangers. Tu devrais donc demander à ce que l’on te facture les taxes d’études pour les Suisses, car tu n’as pas la possibilité d’étudier dans un autre pays.

      • Pour en savoir plus: Lien interne : Mes droits
    • Peut-on demander une dispense des taxes d'études?

      Dans certaines universités, tu peux également demander une dispense des taxes d’études. Surtout si tu ne peux pas obtenir une bourse. Certaines universités ont des formulaires que tu peux même remplir en ligne.

      La façon la plus simple de trouver l’information est de googler « waiver of tuition fees » et le nom de votre université.

      D’autres universités ou leurs associations étudiantes disposent d’un fonds social qui peut payer les frais de scolarité des étudiants en situation financière difficile. Renseignez-vous auprès de votre université à ce sujet.

       

    • Frais de matériel: ordinateurs portables, livres, copies

      Dans certaines Hautes écoles, il existe des projets dans le cadre desquels ont met à disposition des ordinateurs portables d’occasion pour pas cher. Souvent, il y a aussi des offres qui te permettent, en tant qu’étudiant, d’acheter un ordinateur portable meilleur marché.

      Les livres peuvent souvent être achetés d’occasion auprès d’anciens étudiants. Fais une recherche en ligne, sur le panneau d’affichage de ta Haute école ou demande à la librairie de ta Haute école ou auprès de la faculté.

      Si tu ne peux pas payer ces frais, tu peux t’adresser au fonds social de ta Haute école ou de ta commune ou à des fondations.

    • Assurance

      Une assurance maladie est obligatoire en Suisse. Si tu touches l’aide sociale, tu es généralement assuré par l’aide sociale.

      Attention : si tu n’es plus soutenu par les services sociaux, tu dois trouver et payer toi-même une assurance maladie.

      En tant que réfugié reconnu, tu as droit à des rabais de prime. Le canton peut donc te rembourser une partie des frais pour l’assurance maladie.

      Si tu gagnes peu ou ne gagnes rien, tu peux demander un rabais de prime auprès de la caisse de compensation de ton canton.

      Voici les informations concernant les caisses maladie et des liens vers les rabais de prime

    • Frais de logement

      Les services sociaux peuvent généralement aussi te permettre d’habiter hors des abris pour réfugiés du moment que les coûts sont inférieurs au montant maximal.

      Tu peux réduire les coûts pour un appartement en habitant en colocation. Il existe aussi des offres de colocation spécialement pour les réfugiés. Dans certaines villes, les étudiants peuvent trouver des chambres moins chères. Renseigne-toi idéalement auprès de l’association d’étudiants de ta Haute école.

      • Colocations pour les réfugiés
  • Je touche l’aide sociale : que paient les services sociaux ?

    Les prestations de l’aide sociale dépendent de ton statut et de tes conditions. En fonction du canton et des services sociaux, tu pourras être soutenu différemment. L’aide sociale fonctionne sous forme de subsides. Elle paie donc uniquement s’il n’y a aucun autre moyen de payer les frais. L’aide sociale couvre les besoins de base. Si tu as déjà clarifié, avec la personne qui te suit, la formation et le travail qui conviennent à tes qualifications, tu devrais dans tous les cas lui dire si tu changes d’idée.

    Pour convaincre la personne qui te suit que des études sont la bonne solution pour toi, tu peux faire ceci :

    • Aies une idée exacte de ce que tu souhaites étudier et du métier que tu souhaites ensuite exercer.
    • Fais estimer tes capacités par un spécialiste. Le conseil en orientation professionnelle, les professeurs ou les enseignants de ta Haute école ainsi que les professeurs de langue peuvent te fournir une estimation écrite des capacités pratiques ou linguistiques que tu présentes pour des études. Une telle confirmation peut t’aider dans ton argumentation.
    • Établis un budget et montre comment tu souhaites financer tes études et ce qui te manque.
    • Discute ensuite avec la personne qui te suit. Elle connaît bien la situation en Suisse et pourra t’aider à mettre en œuvre un plan réaliste pour toi.
    • Clarifier ce qui sera payé

      Pour tous les frais, demande-toi si les services sociaux te les paient ou si tu dois les assumer toi-même.

      Il est important que tu clarifies les points suivants avec la personne qui te suit :

      • Vais-je encore recevoir de l’argent si j’étudie ?
      • Cet argent va-t-il diminuer ? Combien vais-je encore toucher ?
      • Puis-je éviter une réduction du montant ? Par ex. si le conseil en orientation professionnelle confirme que cette formation est pertinente pour moi ?
      • Comment puis-je contribuer à ce qu’une partie de mes frais de cours et de formation me soient payés ?

      Inscris ces informations dans ton budget.

      Si tu reçois une décision de refus d’études, tu peux demander à la personne qui te suit une décision écrite avec argumentation. Tu pourras ainsi comprendre ce qui a manqué pour que ça marche.

  • Bourses d'études

    En Suisse, les parents doivent en principe payer pour la première formation s’ils le peuvent. Si ta famille ou toi ne pouvez pas payer ta formation, vous pouvez obtenir des bourses d’études.

    Si tu touches l’aide sociale, ta demande de bourse doit en principe être déposée en accord avec la personne qui te suit. Dans certains cas, la personne qui te suit doit elle-même déposer la demande. Discutes-en donc avec la personne qui te suit.

    Les deuxièmes formations ne sont en général pas payées. Si tu as déjà un diplôme, tu ne pourras généralement toucher aucune bourse pour une autre formation. C’est en particulier le cas si ton diplôme a été reconnu en Suisse. Parle donc avec la personne qui te suit avant de demander une reconnaissance de diplôme ou une recommandation de reconnaissance.

    • Auprès de qui puis-je déposer une demande de bourse ?

      Si tu touches l’aide sociale, ta demande de bourse doit en principe être déposée en accord avec la personne qui te suit. Parles-en avec la personne qui te suit.

      En Suisse, les bourses sont octroyées par les cantons. Le montant de la bourse et le nombre d’étudiants y ayant droit dépend de chaque canton. Tu dois toujours déposer ta demande de bourse auprès de ton canton de domicile.

      Canton responsable

      Si tu ne peux recevoir aucune bourse de ton canton de domicile, tu peux demander un subside communal à ta commune.

    • Quel est le montant des bourses d’études ?

      Le montant des bourses d’études dépend de ton canton et de ta situation. Important : la bourse dépend de l’argent que tu as actuellement à disposition.

      Tous les étudiants ne peuvent pas obtenir de bourse. En général, une bourse ne suffit pas pour vivre.

      Les bourses ne te permettent généralement pas de prolonger la durée de tes études. Tu devrais donc choisir une formule d’études à plein temps.

      Attention ! Si tu touches une bourse, que tu travailles à côté et que tu gagnes trop, tu peux perdre ton droit à une bourse. Informe-toi donc auprès de l’organisme des bourses pour savoir combien tu peux gagner par mois sans perdre ta bourse.

    • Qui a droit à une bourse d’études ?

      Différents facteurs déterminent ton droit à une bourse :

      • Ton statut de séjour
      • Le fait que tu aies ou non déjà terminé une autre formation
      • Ton revenu (et le revenu de tes parents s’ils sont aussi en Suisse)
      • Ton canton de domicile
      • Depuis quand tu habites dans le canton
    • Statut de séjour

      En tant que réfugié reconnu (B) ou réfugié admis à titre provisoire (réfugié F), tu as en principe droit à des bourses d’études. Tu peux donc déposer une demande si tu remplis aussi les autres critères d’octroi d’une bourse.

      En tant que réfugié admis à titre provisoire (réfugié F), tu as en principe droit à des bourses d’études comme un réfugié reconnu (B). Tu peux donc déposer une demande si tu remplis aussi les autres critères d’octroi d’une bourse. Certains organismes ne connaissent pas tes droits. Tu trouveras les informations nécessaires ici.

      En tant que personne admise à titre provisoire (F), tu n’a en principe pas droit à des bourses d’études.

      Selon le concordat sur les bourses d’études, dont les règles d’octroi s’appliquent à tous les cantons, tu dois avoir un permis de séjour (C) ou être en droit de séjourner en Suisse depuis cinq ans et disposer d’une autorisation de séjour.

      Mais de nombreux cantons octroient des bourses à des personnes ayant le statut F. Il vaut donc la peine de demander. Tes chances sont meilleures si tu habites en Suisse depuis cinq ans déjà.

      En tant que requérant d’asile (N), tu as peu de chances d’obtenir une bourse d’études. Mais il existe des exceptions. Tu devrais donc toujours te renseigner et exiger que l’on t’adresse le refus par écrit. Ainsi, tu pourras prouver aux personnes à qui tu demandes un soutien financier que tu n’as pas la possibilité de recevoir un soutien financier au moyen des bourses d’études.

      Canton responsable

      Si tu ne peux recevoir aucune bourse de ton canton de domicile, tu peux demander un subside communal à ta commune.

    • Quel est le montant des bourses d’études ?

      Le montant des bourses d’études dépend de ton canton et de ta situation. Important :

      la bourse dépend de l’argent dont tu disposes actuellement.

      Tous les étudiants ne peuvent pas obtenir de bourse. En général, il est difficile

      de vivre juste avec une bourse.

      Les bourses ne te permettent généralement pas de prolonger la durée de tes études. Tu devrais donc

      opter pour une formule d’études à plein temps.

      Attention ! Si tu touches une bourse, que tu travailles à côté et que tu gagnes trop, tu peux perdre ton droit à une bourse. Informe-toi donc auprès de l’organisme des bourses pour savoir combien tu peux gagner par mois sans perdre ta bourse.

  • Prêts
    • Qu'est-ce qu’un prêt ?

      Un prêt est une somme d’argent que tu peux utiliser et que tu devras ensuite rembourser, la plupart du temps avec des intérêts.

    • Quand est-il pertinent de souscrire un prêt ?

      Les prêts sont moins souvent accordés que les bourses d’études. Ils engendrent des dettes qui doivent être remboursées à la fin des études. Il ne faudrait accepter de faire un prêt que s’il n’y a aucune autre possibilité de financer tes études et que tu as clarifié la manière dont tu pourras être sûr de pouvoir rembourser.

      Après tes études, les intérêts te seront facturés. Il existe différents types de prêts avec des intérêts très différents. Souvent, les intérêts se montent entre 3 et 5 %.

  • Job d’étudiant
    • Puis-je financer mes études avec un job d’étudiant ?

      Si tu travailles à côté de tes études, cela prolongera probablement la durée de tes études. En fonction de l’activité que tu exerces, ton job peut cependant constituer un atout pour ta recherche d’emploi après les études.

      À quel pourcentage travailler ?

      Il existe différentes possibilités pour les jobs d’étudiant : on peut travailler à temps partiel durant les études ou travailler à temps plein durant les vacances (certaines personnes font les deux).

      Dans la plupart des filières d’études, on peut travailler sans problème à 20 % (donc un jour par semaine).

      Si tu ne parles pas bien la langue dans laquelle sont donnés les cours, tu auras souvent besoin de plus de temps pour la préparation et la révision des cours que les étudiants de langue maternelle.

      L’idéal est d’avoir un job à horaires flexibles. Plus tes études comportent de manifestations de formation obligatoires, plus il sera difficile d’avoir un job à côté. Il n’est donc pas possible d’avoir un job d’étudiant dans toutes les filières d’études. Il est par exemple possible de commencer à étudier la discipline secondaire plus tard. Mais attention : cela prolongera la durée totale de tes études.

      Les bourses d’études ne permettent normalement pas de prolonger la durée des études ou de travailler beaucoup à côté. À partir d’un certain revenu (salaire), tu dois rembourser la bourse. Fais bien attention au montant maximal que tu as le droit de gagner à côté et à avoir suffisamment de temps.

    • Statut

      Si tu es une personne admise à titre provisoire F ou un requérant d’asile N, il y a des obligations que ton employeur et toi devez remplir. Il est important que tu te renseignes bien avant de poser ta candidature. Tu pourras ainsi montrer à ton employeur qu’il n’est pas compliqué de t’engager.

      Demande à la personne qui te suit si elle a des informations supplémentaires à transmettre à ton employeur potentiel ou si elle pourrait même le contacter.

      Aperçu statuts OSAR

    • Quel est le salaire normal ?

      Avec un salaire de 20 francs par heure nets, tu gagnes 1600 francs par mois pour un taux de travail de 50 % (20-21 heures par semaine). Cela permet juste de vivre une vie simple et la durée des études se prolonge du double environ.

      Le salaire horaire pour des jobs d’étudiant est souvent de 17 à 25 francs. Beaucoup des jobs les mieux payés demandent de bonnes connaissances d’une langue nationale (par ex. cours de soutien ou travail de bureau).

      Tu trouveras des jobs sur les pages des associations d’étudiants ou sur des pages telles que celles-ci :

      students.ch : un site avec une rubrique Jobs et stages pour les étudiants

      Studentenjobs.ch : offres d’emploi pour les étudiants et diplômés

      semestra.ch : portail pour étudiants avec rubrique Jobs

      mini-jobs.ch : activité accessoire, jobs de vacances, remplacements

      nebenjob.ch : portail d’emploi pour les activités accessoires et jobs d’été

  • Fondations et fonds privés

    En plus des bourses d’études cantonales et des contributions de la commune, il existe aussi des bourses de fondations et fonds privés.

    Les fondations privées soutiennent souvent des groupes précis de personnes. Par exemple les gens qui sont très performants, les étudiants qui sont parents tout seuls ou les veufs, etc. Il existe aussi des fondations qui s’impliquent particulièrement pour les réfugiés.

    Voici quelques listes de fondations.

    Regarde l’objectif de la fondation et demande de l’aide à des personnes de langue maternelle pour la formulation de ta demande d’aide.

    Attention, sur des sites comme stipendium.ch, tu dois payer pour la recherche de fondations. Et il n’y a aucune garantie que tu trouves un financement.

    stipendium.ch

  • Argent de dons et crowdfunding

    Il faut faire attention ! Si tu reçois de l’argent, il est considéré comme un revenu par les services sociaux. Tu dois donc toujours annoncer les donations en argent, même les plus petites. Comme elles sont considérées comme un revenu, les donations en argent peuvent être déduites de ton aide sociale.

    Attention ! Si tu ne communiques pas ton revenu, tu peux faire l’objet d’une plainte. Deux plaintes suffisent pour que tu sois expulsé de Suisse. Communique donc tous tes revenus.

    Si quelqu’un souhaite t’aider, il devrait toujours le faire de manière ciblée, donc en te donnant de l’argent pour quelque chose de bien précis. L’idéal, c’est que l’argent ne te soit pas versé directement, mais que la personne qui t’aide paie des factures pour toi, par exemple tes factures de cours de langue. Il est aussi possible de rembourser des montants déjà payés : la personne qui t’aide peut par exemple payer tes tickets de transport ou t’offrir des choses, par exemple des livres. Tu devrais garder une quittance ou des tickets pour le cours et une attestation de la personne qui te soutient pour pouvoir prouver ce pour quoi l’argent a été dépensé.

    Le crowdfunding est un sujet délicat, car il ne s’agit pas d’argent destiné à un but précis : personne ne peut contrôler pourquoi l’argent a été offert et pourquoi tu l’as dépensé. Tu dois donc déclarer l’argent et il peut éventuellement t’être déduit de ton aide sociale. Aborde dans tous les cas à l’avance une telle idée avec la personne qui te suit.

Aargau

Appenzell Ausserrhoden

Appenzell Innerrhoden

Basel Land

Basel Stadt

Bern

Fribourg

Genève

Glarus

Graubünden

Jura

Luzern

Neuchâtel

Nidwalden

Obwalden

Schaffhausen

Schwyz

Solothurn

St. Gallen

Thurgau

Ticino

Uri

Valais

Vaud

Zug

Zürich

ganze Schweiz

Stipendien

Der Stipendienrechner hilft dir, abzuschätzen, ob du Beiträge erhalten kannst. Damit du ihn ausfüllen kannst, solltest du wissen, wie viel Geld du auf dem Konto hast, wie viel du monatlich erhältst. Wenn deine Eltern auch hier sind, solltest du wissen, wie viel im Jahr sie verdienen und wie viel Steuern sie bezahlen.

Stipendien

Stipendienrechner

Der Stipendienrechner hilft dir, abzuschätzen, ob du Beiträtge erhalten kannst. Damit du ihn ausfüllen kannst, solltest du wissen, wie viel Geld du auf dem Konto hast, wie viel du monatlich erhältst. Wenn deine Eltern auch hier sind, solltest du wissen, wie viel im Jahr sie verdienen und wie viel Steuern sie bezahlen.